Crise sanitaire : indemnisation des postiers éloignés du service

La Poste et les organisations syndicales CGT, CFDT, FO, la liste Osons l'Avenir CFE-CGC / CFTC et l'UNSA Postes ont signé un nouvel accord relatif à l’indemnisation des postiers éloignés de leur activité en raison de la situation sanitaire.

Du 1er septembre au 31 octobre 2020, cet accord garantit 100 % de la rémunération nette des postiers salariés placés en activité partielle, ainsi que le maintien de la couverture santé et prévoyance et la compensation retraite Agirc-Arrco.

Les salariés de La Poste maison-mère se trouvant dans l’impossibilité de travailler sont placés en activité partielle s’ils sont concernés par l’un des motifs suivants, définis dans le décret du 29 août 2020 :

   - Etre atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie)

  - Etre atteint d’une immunodépression congénitale ou acquise

  - Etre âgé de 65 ans ou plus et avoir un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou    macrovasculaires

  - Etre dialysé ou présenter une insuffisance rénale chronique sévère.

Pour cela, les salariés doivent adresser à l’entreprise un certificat de leur médecin postérieur au 1er septembre et reprenant les critères du décret.

Les fonctionnaires de La Poste se trouvant dans l’impossibilité de travailler pour les mêmes motifs sont placés en ASA éviction et leur rémunération reste donc inchangée.

 

Mesures particulières pour la Guyane et Mayotte

L'état d'urgence sanitaire perdure dans les départements de Guyane et de Mayotte. A titre exceptionnel, les dispositions du décret du 5 mai 2020 sont maintenues pour les personnes placées en activité partielle dans ces deux départements, jusqu’à la date à laquelle l'état d'urgence sanitaire y prendra fin.


RETOUR

Merci pour votre soutien !

Envie de s'engager un peu plus dans
l'association ?
Aidez-nous en réalisant un don !